Les aphorismes de Bernard B.

Ma vie est une photographie en noir et blanc avec ici et là quelques touches de colère.

Il est plus facile d’accorder un mot que de s’accorder sur son sens.

Ma vie est une utopie, une île imaginaire que je visite de préférence sur les conseils avisés de mon agence de voyage.

En pleine crise sanitaire, le slogan d’une campagne municipale, « Bâtissons une nouvelle salle des fêtes », n’a pas convaincu.

Une personne monothéiste est une monomaniaque de la chose divine.

Dans le contexte actuel ce ne sont pas les programmes électoraux qu’il faut décrypter mais les imposteurs qu’il faut démasquer.

Le sens d’un mot est comme un giratoire mais attention de ne pas le prendre à contresens.

Pour ne plus avoir à lire entre les lignes, il suffit de supprimer l’interligne.

Le sens d’un mot est cette petite musique faite d’accords, de désaccords et de silences.

Ma vie est ce fameux tableau d’Edvard Munch, surtout le matin au réveil quand je me regarde dans le miroir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s