L’Etablissement B3965

Il est cinq heures trente. Ce matin, j’ai décidé de me lever tôt. Pour prendre mon temps. Pour savourer les premières lueurs de l’aurore. Un moment intime de bonheur partagé avec mon café. Et avec mon chat qui, j’en conviens, se permet trop souvent de prendre ses aises sur la table.

Perché sur ma chaise de bar, le bras gauche soutenant ma tête encore imprégnée de rêves, j’effleure la touche de connexion de mon ordinateur portable. Je consulte ma messagerie. Des courriels provenant de la famille, des amis. Et les autres. Ceux qui me rappellent que je suis un citoyen travaillant dans la cité. Ceux-là viennent d’en haut. Comme ce dernier :

Il vous reste trente-deux jours de travail à effectuer dans l’Etablissement G2048. Veuillez consulter votre espace TTPU.
Non, le trente-troisième jour je ne me jetterai pas d’un pont. Mon Taux d’Usure Professionnelle est à douze pour cent. Suite à ma dernière visite trimestrielle à l’Unité de Psychologie du Travail de mon secteur. Donc pas de souci à avoir de ce côté-ci. Mais quand on arrive à vingt-cinq pour cent, la procédure d’accompagnement commence. C’est plutôt bien fait dans l’ensemble. Et comme c’est du préventif, rares sont ceux qui franchissent les cinquante pour cent. Sauf erreur de diagnostic.

Mon chat quitte la table. Il me fait comprendre que c’est l’heure de la balade matinale. Je descends de ma chaise et lui ouvre la porte. Je me prépare une autre tasse de café. Je m’installe à nouveau devant mon écran. Et je m’apprête à entrer dans mon espace TTPU.
Je n’étais pas encore né quand ils ont créé le Temps du Travail Partagé Universel. Mon père m’a maintes fois raconté les évènements. La crise, le chômage et les émeutes. Puis le Président de la République qui a décidé de proposer une loi référendaire de salut public. Le peuple qui s’est prononcé, qui a dit oui massivement. Les émeutes qui ont cessé et la paix sociale qui est revenue.

Je suis fier de mon Taux d’Usure Professionnelle. Mais il faut que je sois vigilant. Ne pas dépasser mes douze pour cent. Il y a ceux ou celles qui surveillent leur taux de glycémie, ou de cholestérol. Moi je surveille mon TUP. De toute façon c’est obligatoire. On rencontre le psychologue de secteur, tous les trois mois. L’employeur peut trouver cela contraignant. Mais tout le monde y retrouve ses comptes. La Sécurité Sociale n’est plus déficitaire. Les cotisations sociales continuent de baisser. Logique.

Et mon chat qui réclame de rentrer. Logique aussi. D’accord, mais cette fois-ci il ne s’installe pas sur la table !

Je sélectionne l’onglet Taux de Mobilité Professionnelle. Là, il faut que je progresse. Ma dernière évaluation indique un malheureux vingt pour cent. Pour résumer, durant ces cinq dernières années, je n’ai changé de poste qu’une seule fois. Largement insuffisant selon les critères officiels. L’idéal serait de changer chaque année. Un TMP à cent pour cent ? Quasiment impossible. A moins de changer d’Etablissement. Mais pour cela, il faut que je m’inscrive à la Plateforme Professionnelle Universelle.

Le chat miaule. Il veut à nouveau sortir. Lui, la mobilité il la pratique un peu trop à mon goût ! Je descends de ma chaise et vais finalement lui ouvrir la porte.

Si j’adhère à la PPU, je m’engage à accepter des journées d’immersion. Pour découvrir un nouvel environnement professionnel, de préférence. Ou plusieurs. Ensuite, il faut faire uneEvaluation des Goûts Professionnels et des Compétences Transférables.

A travers la baie vitrée de la cuisine, j’observe ce pauvre chat qui tente vainement d’attraper un oiseau. Je songe à mon immersion. Pourquoi pas une journée dans une clinique vétérinaire ? Ou dans une boucherie féline ? Je verrais bien ce chat finir en barquette !

Quand on se décide de quitter son Etablissement, à condition que l’Evaluateur de secteur donne son accord, on bénéficie alors du Temps de Formation Universel.
Les temps de formation comme les périodes d’immersion ont lieu pendant la période du Congé Universel dont la durée est invariablement de six mois.

J’en connais qui changent de métier une fois par an. Ceux-là sont des citoyens exemplaires. J’en connais d’autres qui refusent de changer. Mais au bout de cinq années, s’ils persistent, la loi a prévu une taxe. Prélevée sur leur Salaire Universel.
Et lui, ce chat, s’il persiste à vouloir rentrer pour la nième fois je vais finir par lui prélever je ne sais quoi !

La procédure d’inscription à la Plateforme Professionnelle Universelle n’est pas fastidieuse. Il faut d’abord sélectionner un certain nombre de critères. Est-ce que je souhaite travailler principalement à l’extérieur ? A l’intérieur ? Ce premier choix va me permettre d’accéder aux ‘grands groupes professionnels’, puis aux ‘familles de métiers’, enfin aux ‘professions’. L’année prochaine, je me verrai bien intégrer un nouvel Etablissement. Occuper un poste, principalement à l’extérieur. Mais sans exclure l’intérieur. Je valide mes premiers choix. Je m’interromps un instant.

Je pense à mon père. Lui qui a vécu la période précédent la loi du Temps du Travail Partagé Universel. « Avant, les gens n’avaient pas le choix ! », m’a-t-il si souvent lancé, d’un air triste. Comment imaginer qu’un tel système ait pu exister ? Bien sûr, notre loi n’est pas la panacée.

Mais elle a permis d’accomplir des progrès substantiels. En termes d’économie pour le budget de la nation, et de bien-être au travail pour les citoyens. L’Indice de Développement Humainn’est plus une utopie. Depuis bien longtemps déjà. Il suffit d’allumer la radio chaque matin. Ils donnent les chiffres. Juste après la météo. Par grande région. C’est très fiable.

Perdu dans mes rêveries matinales, je continue de valider les différents critères. Jusque là tout va bien. Mais voilà que ce chat gratte à la porte d’entrée de la cuisine. Ses pattes posées sur la vitre ! Je lui ouvre. Va-t-il enfin me laisser tranquille ? Je profite de cet intermède pour aller prendre l’air dans le jardin. Je lève les yeux vers le ciel. Celui-ci s’est légèrement obscurci. Quelques cumulus nimbus.

Je retourne dans la cuisine. Il en a profité pour s’allonger sur la table, les pattes arrière posées sur le clavier de l’ordinateur. Il ne faut pas se gêner ! Je m’installe sur ma chaise. Je lui fais comprendre d’aller voir ailleurs.
Alors que je m’apprête à poursuivre la procédure d’inscription à la Plateforme Professionnelle Universelle, je constate la présence d’un message sur mon écran :

Nous confirmons votre inscription à notre ‘Plateforme Professionnelle Universelle’. Votre prochaine immersion aura lieu dans l’Etablissement B3965. Votre ‘Evaluateur des Goûts Professionnels et des Compétences Transférables’ prendra contact avec vous, dans la journée, pour vous fournir les détails de la mise en œuvre.

Le chat ! Il a choisi à ma place !

Pourquoi est-ce tombé sur moi ? Me voilà maintenant contraint d’accepter cette première immersion. A cause du chat ! Il est très compliqué de revenir en arrière. Il faudrait justifier. Et dans tous les cas, rencontrer l’Evaluateur de secteur.

Je vérifie l’état de ma fiche d’adhésion. J’avais déjà saisi les trois premiers critères : travailler à l’extérieur, principalement. Mais sans exclure l’intérieur. J’ai ensuite sélectionné le groupe professionnel des ‘innovations technologiques’, puis les métiers de ‘l’écologie durable’.
Et le chat a sélectionné pour moi la ‘profession’ ! Il aurait pu choisir d’autres professions. Comme Ingénieur pour le développement des moteurs à eau. Ou Vendeur de vêtements en textile bio. Et bien d’autres professions encore.

Mais ‘Installateur de panneaux solaires photovoltaïques‘, moi qui ai le vertige ! Il va falloir que j’apprenne à vaincre mes peurs. Escalade, parachute ascensionnel, deltaplane. Par quoi vais-je commencer ?
En attendant, je peux toujours m’exercer à grimper aux arbres. Et imiter mon chat. Ce chat !

Glossaire

CU Congé Universel
EGPCT Evaluation/Evaluateur des Goûts Professionnels et des Compétences Transférables
IDH Indice de Développement Humain

PPU Plateforme Professionnelle Universelle

SU Salaire Universel
TFU Temps de Formation Universel
TMP Taux de Mobilité Professionnelle

TTPU Temps du Travail Partagé Universel

TUP Taux d’Usure Professionnelle

UPT Unité de Psychologie du Travail

FIN

Bernard B

Cette nouvelle est la dixième d’une série de treize, écrites en 2012. Un bel et unique objet-livre, rassemblant ces nouvelles, a vu le jour.  Son titre : « Voyages intérieurs ».  Maquette, façonnage et impression ont été achevés en décembre 2013 par Martin Barraud.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s